Enjeux et controverses de la prise en charge des migrants précaires en psychiatrie

Author(s): Nicolas CHAMBON ; Gwen LE GOFF

https://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=5617958

Abstract

L’année 2015 a été marquée par une arrivée massive de demandeurs d’asile en Europe : le débat public s’est saisi de la question, tantôt sur le registre de la solidarité, tantôt sur celui de la xénophobie. Les attentats du 13 novembre 2015 ont déplacé l’attention de la question de l’accueil des étrangers vers des
problématiques sécuritaires. Depuis, les débats politiques autour de la déchéance de la nationalité ont occulté la question migratoire. De par nos positions de chercheurs dans un observatoire spécialisé sur les questions de santé mentale et de vulnérabilités, nous voyons un enjeu à placer le débat de l’accueil–et du soin–des migrants dans une perspective de santé
publique. Nous faisons aujourd’hui le constat de la présence croissante de ce public dans les dispositifs du champ de la santé mentale. Nous constatons le difficile débat sur les épreuves de cette prise en charge et ce au nom d’un certain idéal républicain qui occulterait les spécificités du public.
 Tags: Refugees, Public health care, Mental health

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s