Entre asile et renvoi, la femme qui ne tenait plus debout

Author(s): Pierre BASTIN, Ariel EYTAN, Javier BARTOLOMEI

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=PSYS_163_0173

Abstract

Nous sommes de plus en plus confrontés à des situations de renvoi dans le cadre des accords de Dublin. Les autorités, parfois l’opinion publique, semblent considérer que ces renvois ne devraient pas poser de problème. Nous constatons qu’ils peuvent répéter un traumatisme et amener à des symptômes ou troubles psychiatriques graves chez des personnes pour qui, la plupart du temps, on ne retrouve pas d’antécédents psychiatriques. A travers une vignette clinique et dans un climat d’urgence et d’injonction à l’agir, nous avons voulu montrer l’importance de préserver une réflexion psychopathologique et d’éviter certains pièges contre-transférentiels. Ces questions, avant tout cliniques mais également éthiques, sont abordées à travers le travail en équipe dans un centre de crise à Genève.

Dublin agreements, Prevention, Trauma, Switzerland

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s